En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Demi-pension

La loi egalim et le collège

Par Serge Muret, publié le lundi 10 février 2020 12:23 - Mis à jour le lundi 10 février 2020 12:35
egalim logo.jpg

La loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018, dite loi EGALIM, ayant pour objectif la conversion partielle aux produits issus de l’agriculture biologique et le respect de la qualité des repas servis, impose un certain nombre d’obligations aux services de restauration scolaire ainsi qu’un calendrier à respecter pour les mettre en œuvre :

 

  • Menu végétarien et introduction de protéines végétales. À partir du 1er novembre 2019, la loi EGAlim prévoit l’instauration d’un repas végétarien une fois par semaine en test pendant deux ans.

 

 

 

 

 

 

 

  • À compter du 1er janvier 2020, les collectivités auront l’obligation d’informer, une fois par an, les usagers des restaurants collectifs dont elles ont la charge de la part des produits issus de circuits courts, de l’agriculture biologique, de produits labellisés ou de produits éco-labellisés, entrant dans la composition des repas servis et les démarches entreprises pour développer l’acquisition de produits issus du commerce équitable.

    

 

 

 

  • Obligation de mise en place d’une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire pour tous les acteurs de la restauration collective suite à la réalisation d’un diagnostic préalable à la démarche, incluant l’approvisionnement durable.
Pièces jointes

À télécharger

 / 1